Alger la Blanche

BAC ALGERIE 2003 : Des lycées d'été pour les candidats au bac sinistrés

Des lycées d'été seront ouverts du 18 juillet au 15 août à Mostaganem, Tipaza, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba et Tarf pour accueillir les candidats au bac de Boumerdès et des zones sinistrées d'Alger et Tizi Ouzou dont le nombre avoisine au total les 11 500.

Le but de cette initiative prise par l'UGTA et à laquelle ont adhéré le ministère de l'Education nationale et celui de l'Emploi et de la Solidarité nationale est d'apporter un appui pédagogique et psychologique aux candidats au bac avant le 6 septembre prochain, date du début des examens. Des cours de rattrapage et des séances de révision collectives seront ainsi dispensés en deux sessions (du 18 au 31 juillet et du 31 du même mois au 15 août). 1 900 encadreurs seront répartis à travers 28 camps de toile à raison de 300 élèves par centre pour assurer cette opération.
La convention tripartite entrant dans ce cadre a été signée hier entre les parties concernées au siège du ministère de l'Education nationale. Le document comporte plusieurs volets désignant la tâche de chaque secteur. Le département de M. Benbouzid prendra en charge, au terme de cette convention, l'inscription et la répartition des élèves des deux wilayas sinistrées ainsi que ceux des communes de Tadmaït et Tigzirt (Tizi Ouzou). Il devra également désigner le personnel d'encadrement et assurer les frais d'équipement, l'organisation des activités récréatives et le suivi psychologique « C'est un premier acte psychologique vis-à-vis des enfants sinistrés », a déclaré à ce propos le ministre Boubakeur Benbouzid.

Le ministère de l'Emploi et de la Solidarité nationale se chargera, pour sa part, de la restauration et du transport des élèves sinistrés de leurs wilayas respectives vers les camps. Une centaine de bus a été mobilisée à cet effet. Quant à la centrale syndicale, elle assurera le paiement des indemnités des encadreurs et du personnel des services en plus de l'équipement des camps en literie et des élèves en articles scolaires. Le numéro un de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd, n'a pas manqué hier de réitérer la compassion et la solidarité de la centrale syndicale avec les élèves sinistrés en offrant les fonds alloués chaque année par le comité des uvres sociales au profit de 26 000 estivants, à ces élèves. « Il s'agit de leur donner la possibilité d'étudier et de se divertir », a dit M. Sidi-Saïd. Il y a lieu de souligner par ailleurs que d'autres mesures ont été prises en faveur des élèves qui ne pourront pas rejoindre ces camps, à travers notamment l'organisation de camps de révision pour les classes de terminale et de 9e AF au niveau des régions sinistrées. En outre, des instructions ont été adressées aux chefs d'établissement pour revoir à la baisse les moyennes de passage au cycle secondaire dans les zones sinistrées. Notons enfin que les épreuves du BEF débuteront le 13 septembre à Alger et Boumerdès.

Samira Imadalou.


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza