Alger la Blanche

Trémie Chéraga - El Biar

 
La trémie reliant Chéraga à El Biar sera réceptionnée à la mi-juillet. La route à découvert reliant ces deux localités sera ouverte ce lundi », a déclaré, jeudi, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, au cours d’une visite d’inspection qui l’a conduit aux deux trémies et à l’échangeur de Chevalley.
Posté le samedi 25 juin 2005.

La « promesse » faite par le ministre, lors de sa visite du 15 juin dernier, de livrer la trémie 2 à la fin de ce mois semble « impossible » à réaliser. « Les travaux de la deuxième trémie, qui devait être réceptionnée au mois de juin, accusent des retards », a-t-il reconnu. Pour pallier cette carence, Amar Ghoul a accordé un autre délai, jusqu’à juillet prochain, à Hydro-Tech, afin de terminer les travaux de la deuxième trémie. Les efforts déployés par l’entreprise réalisatrice, a-t-il dit, sont en deçà des objectifs tracés, notamment au regard de l’importance du projet et du programme élaboré par le ministère.

Par ailleurs, M. Ghoul, qui a relevé l’absence d’organisation de cet important chantier, a indiqué que « toute défaillance ou tout autre retard de la part de l’entreprise sera sanctionné ». Cette mesure, selon lui, sera appliquée à partir du 7 juillet. Il s’agira notamment de la cessation de tout paiement, si les travaux de réalisation n’avancent pas plus vite. Le département des travaux publics compte donc mettre en exécution les pénalités de retard, appliquées, faut-il le rappeler, aux entreprises et groupes d’entreprises qui ne respecteront pas les délais de réalisation des différents projets.

Le ministre a indiqué, en outre, que son département a rejeté les propositions d’un bureau d’études portant sur l’aménagement du site, car de conception obsolète et sans aucune projection sur le futur. Dès la semaine prochaine, a-t-il souligné, d’autres bureaux d’études seront sollicités pour présenter des propositions privilégiant l’aspect esthétique. Il a, par ailleurs, appelé le bureau d’études en charge des questions de sécurité à déployer davantage d’efforts, en recourant à la vidéosurveillance et au système de lutte contre les incendies, afin « de satisfaire aux exigences d’exploitation de la trémie et du trafic routier ».

APS
CH. Djamel


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza