Alger la Blanche

Japon réussit le lancement de la fusée H-2A

 
Le Japon a procédé samedi après-midi avec succès au lancement de sa fusée H-2A, qui a placé en orbite un satellite destiné à observer le trafic aérien, a annoncé l’Agence d’exploration spatiale japonaise (JAXA).
Posté le dimanche 19 février 2006.

Le tir - le neuvième depuis 2000 - a eu lieu à 15H27 locales (06H27 GMT) et la séparation du satellite à 15H55 (06H55 GMT), a indiqué un responsable de la Jaxa.

Lancée de la base de Tanegashima (sud du Japon), la fusée a placé en orbite géostationnaire, à environ 36.000 kilomètres d’altitude, un satellite japonais multifonctionnel pour le compte du Bureau de l’aviation civile du ministère des Transports et de l’Aménagement du territoire, et de l’Agence de Météorologie.

Baptisé MTSAT-2, ce satellite, qui a coûté 14 milliards de yen (près de 100 millions d’euros) a pour mission de délivrer des informations pour améliorer la gestion du trafic aérien sur la région Asie Pacifique.

Il doit aussi fournir des données complémentaires pour les prévisions météorologiques.

Ce satellite de 4,65 tonnes (soit le plus lourd jamais placé en orbite par le Japon) vient seconder un autre engin du même type, le MTSAT-1R, également lancé en février 2005 par une fusée H-2A.

Ce tir de 2005 était le premier réussi depuis le cuisant échec survenu en novembre 2003 lorsque la Jaxa avait dû détruire sa fusée en vol pour cause de problème technique.

Le suivant, également réussi, eu lieu le 24 janvier dernier. Le huitième exemplaire de la fusée H-2A avait alors placé en orbite un satellite d’observation terrestre avancé, Alos.

Le calendrier de missions de la Jaxa est particulièrement chargé ces derniers temps, puisqu’elle prépare désormais le lancement mardi prochain d’un autre satellite, Astro-F, destiné à l’observation astronomique. Il sera cette fois emporté dans l’espace par le second lanceur de la Jaxa, la fusée M-V.

Le lanceur H-2A est un des programmes centraux de la recherche spatiale japonaise.

Le Japon, qui a essuyé de nombreuses déconvenues dans l’espace, espère concurrencer le lanceur européen Ariane et tenir la dragée haute à la Chine dans les lancements de satellites commerciaux.

Source : AFP


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza