Alger la Blanche

La forêt continue à brûler à Béjaïa

 
Les flammes ont continué à parcourir les espaces forestiers dans la wilaya de Béjaïa avec la déclaration d’au moins huit nouveaux foyers d’incendie pour la seule journée d’hier allongeant ainsi le bilan provisoire des dégâts qui dépasse, officiellement, la barre des 1000 ha de forêts détruits en quatre jours.
Posté le samedi 28 octobre 2006.

Celui déclaré à l’aube de ce vendredi s’est approché de la ville de Béjaïa pour toucher la forêt dense des Oliviers, aux alentours de la bande touristique des Aiguades, tout juste à quelques encablures du port pétrolier. Le feu, bien que considéré maîtrisable par les pompiers, a fait trembler les riverains, notamment les propriétaires des cabanons aux alentours de la plage des Aiguades.

Le reste des incendies a concerné les communes de Barbacha, Tamridjet, Ichaâlalen (Boukhelifa), Ouzellaguen, Tifra et le dernier de la journée enregistré vers 15h30, Aït Yahia (Fenaïa) que l’unité secondaire de la Protection civile d’EI Kseur n’a pas encore atteint au moment où nous mettions sous presse. Au village Oussama, sur la route de Melbou, les pompiers ont dû intervenir hier sur une reprise d’un feu alors que les villageois, qui ont signalé une quinzaine d’étables détruites par le premier sinistre, ont continué à se plaindre de l’absence des secours.

A Tardemt (Toudja), des habitants qui on fui des foyers menacés par les flammes mercredi dernier, expriment encore leur colère d’être « livrés à eux-mêmes » après qu’une dizaine de maisons eut été brûlée. A Tichy, le président de l’APC a estimé, sur les ondes de la radio locale, que les feux ont consumé 60% de la végétation de la commune. Des proportions, conjuguées à celles des nombreuses autres communes touchées par les sinistres, qui appellent à reconsidérer à la hausse le bilan provisoire des 1000 ha détruits dans la wilaya.

Avec El Watan


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza