Alger la Blanche

Algérie - Russie : ça gaze !

 
Entamé en 2001 avec la signature d’un accord de partenariat stratégique, le rapprochement entre l’Algérie et la Russie se poursuit à grands pas.
Posté le dimanche 29 octobre 2006.

Une année après la tenue de la première session, la commission mixte algéro-russe de coopération économique se réunira une deuxième fois, aujourd’hui et demain, à Alger. La réunion sera présidée conjointement par le ministre des Finances Mourad Medelci et le ministre russe du Développement régional Vladimir Yakovlev. « Cette rencontre permettra de dresser le bilan des relations bilatérales depuis la tenue des travaux de la première session qui se sont déroulés à Moscou les 7 et 8 octobre 2005 et d’identifier de nouvelles actions de coopération susceptibles de donner un nouvel essor aux relations bilatérales et d’impulser une nouvelle dynamique à la coopération entre les deux pays », indique un communiqué du ministère des Finances.

Rien n’a filtré sur les dossiers qui seront traités lors de cette réunion qui devrait renforcer davantage l’axe Alger-Moscou. La première réunion de cette influente et importante commission s’est soldée par la conclusion de quatre accords importants portant sur l’annulation de la dette algérienne vis-à-vis de la Russie (4,7 milliards de dollars) contre l’achat par Alger de biens et services russes pour un montant équivalent, la non double imposition, la protection réciproque des investissements et la coopération entre les Chambres de Commerce et d’Industrie des deux pays.

Depuis la signature de cet accord, la coopération économique entre l’Algérie et la Russie s’est accélérée. En mai dernier, une première session du Conseil d’affaires algéro-russe, créé une année plus tôt, s’est tenue à Alger. En août, deux mémorandums d’entente portant sur la coopération bilatérale dans les hydrocarbures, ont été signés entre la compagnie publique algérienne d’hydrocarbures Sonatrach et les deux sociétés pétrolières russes Gazprom et Loukoïl, à l’occasion de la visite à Moscou du ministre de l’Energie et des Mines Chakib Khelil. Cet accord devrait permettre aux deux géants gaziers de coopérer sur le marché du spot et de ne pas se livrer à une concurrence sur le marché européen du gaz.

Avec le Quotidien d’Oran


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza