Alger la Blanche

Le retour de la clino mobile

 
Nous avons pris l’habitude de voir s’installer un centre itinérant de transfusion sanguine au beau milieu de la Grande-Poste. Ce n’est pas un caprice.
Posté le samedi 25 juin 2005.

L’endroit est très fréquenté par une multitude de personnes. L’imposant véhicule faisant office de clino mobile accueille les donneurs de sang, venus accomplir un acte de civisme, utile et salutaire, puisqu’il vise à épargner des vies humaines. C’est dire l’importance de cette action initiée par le CHU Mustapha. Le personnel médical prend en charge toutes les âmes charitables qui offrent leur sang aux malades.

Dévouement et solidarité sont au rendez-vous. Le geste qui sauve s’opère dans la discrétion et dans une disponibilité digne d’être mentionnée. Néanmoins, les badauds qui arpentent l’endroit ont certainement remarqué, ces derniers temps, l’absence de cette clino mobile. On ne l’observe plus trôner dans sa place habituelle. Les gens s’interrogent, s’étonnent et se lancent dans diverses tentatives d’explication. A-t-elle changé de place, de destination ou réaménagé ses horaires ? On ne savait quoi répondre d’autant plus que des voix autorisées ont lancé un appel pressant aux autorités concernées pour plus de lumière et d’éclaircissement.

On comprend d’ailleurs l’émoi et les préoccupations exprimées à ce sujet. Le recueil du sang est une opération vitale. Elle requiert permanence, constance et pugnacité. Le sort des malades en dépend. L’on se doit de rassurer tout le monde, puisque le centre itinérant de transfusion sanguine a repris sa place, ses activités aux heures et à l’endroit convenus. La lacune est comblée. L’absence fut somme toute provisoire. Et c’est tant mieux. Toujours est-il qu’une information est requise pour éclairer les lanternes.

Mohamed B., elwatan.com


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza