Alger la Blanche

Soutien au terrorisme à Constantine

 
Un réseau de soutien aux terroristes activant dans la région est du pays vient d’être démantelé, indique un communiqué de la Sûreté de la wilaya de Constantine.
Posté le samedi 25 juin 2005.

Cette source d’information souligne, en outre, que sur les douze individus impliqués dans cette affaire, neuf ont été appréhendés, un avait été récemment incarcéré pour un délit de droit commun et deux sont activement recherchés après avoir échappé aux mailles du filet tendu par les services de la Police judiciaire (PJ) pour mettre fin aux agissements de cette filière composée d’éléments âgés de 25 à 55 ans. L’interrogatoire de ces derniers a permis aux éléments de ce service de sécurité de récupérer un lot important de bombes artisanales, des cartouches de fusil de chasse, des balles de kalachnikov, des cordons pyrotechniques, de la poudre noire utilisée pour la fabrication des engins explosifs et des munitions destinés aux groupes terroristes avec lesquels ce groupe de soutien était en cheville.

Le communiqué de la Sûreté de la wilaya précise, par ailleurs, que cet arsenal était disséminé en deux endroits différents. Une partie dans une cache aménagée au lieudit El Mellah, une localité située sur un versant est en aval du Vieux rocher et à quelques kilomètres du centre de la ville de Constantine. L’autre partie a été mise au jour dans deux casemates à Fedj Erih, l’un des quartiers les plus chauds de la mégacité Emir Abdelkader, réputée à l’époque de la décennie noire comme l’une des places fortes des terroristes.

On précise, en outre, que ce réseau avait, entre autres missions, de faire fructifier d’importantes sommes d’argent destinées en partie à assurer la logistique nécessaire à la survie des groupes terroristes. Connus par les services de sécurité pour leur appartenance à l’ex-FIS, les neuf éléments de ce groupe de soutien ont été présentés en fin de semaine devant le tribunal compétent de Constantine. Ils ont été écroués par le magistrat instructeur pour les faits qui leur sont reprochés.

A. Boussaïd, elwatan.com


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza