Alger la Blanche

De l’argent pour Oran

 
Les secteurs économiques et sociaux relevant du logement et des équipements publics, de l’hydraulique et des travaux publics se sont taillés la part du lion avec une enveloppe budgétaire de l’ordre de 60 milliards de centimes, avons-nous appris de source proche de l’APW d’Oran.
Posté le lundi 18 juillet 2005.

Cet apport financier conséquent est destiné à l’achèvement des travaux inscrits au programme du premier semestre de l’année 2004 relatif à la réalisation des marchés publics de la wilaya d’Oran. La dotation de la wilaya de plusieurs structures et infrastructures répond à une demande dans différents secteurs insuffisamment pourvus en matière d’équipements. Selon un membre de la commission des marchés publics de l’APW, une augmentation sensible a été enregistrée au cours du premier semestre de l’année en cours.

Dans ce contexte, la programmation de plusieurs chantiers jugés vitaux a été constatée au niveau du secteur de l’habitat qui connaît une progression qui passe de 90 projets pour l’année 2004 à 77 pour le seul premier semestre de l’année en cours. Le même responsable relève une augmentation dans le nombre des clauses publiques qui passe ainsi de 116 dossiers tous secteurs confondus à 185 dossiers de réalisation économique approuvés, alors que le nombre des cahiers des charges a progressé de 96 à 152 dossiers traités par la commission des marchés publics de la wilaya d’Oran.

Parmi les projets retenus par la dite commission, la réalisation d’un mur d’enceinte du CHU d’Oran, d’une clause spéciale incluant des travaux de la route située à Haï El-Mokrani, la construction de quatre bassins d’eau potable de 55 000 m3, la réalisation d’une faculté de médecine et d’un amphithéâtre. D’autres projets concernant les secteurs de l’habitat, de l’administration locale, de la santé et de l’université d’Es Sénia sont également inscrits au programme de la première tranche du deuxième semestre 2005.

Il s’agit de travaux de restauration et de réfection de la cité de Dar El-Hayat, la finition des travaux de restauration et de ravalement du siège de la wilaya d’Oran, du transport des étudiants de la résidence universitaire Zeddour-Brahim et, enfin, la réception de matériel médical destiné à la nouvelle institution hospitalière de l’USTO, soit une enveloppe budgétaire de l’ordre de 65 449 367,69 DA. Outre la réalisation de ces projets, la wilaya d’Oran s’attelle à concrétiser d’autres dossiers concernant le logement et les équipements publics (DLEP) qui bénéficient de 77 projets, de la direction des ressources en eau et des travaux publics avec respectivement 18 et 24 projets.

D’autres secteurs liés à la jeunesse et au sport, la direction des forêts, la formation professionnelle et les directions de la planification et de l’environnement figurent dans le programme complémentaire pris en compte par la wilaya d’Oran, soit un total de 185 projets économiques et sociaux. Plusieurs projets accusant des retards sensibles feront l’objet d’un débat en session plénière de l’APW. Il s’agit de remédier à l’état défectueux des routes menant vers les périphériques à fort trafic et dont les travaux nécessitent un plan d’urgence.

Avec la réception des deux routes secondaires au niveau du port et de la pêcherie d’Oran, la circulation routière connaît une fluidité notable, notamment au point de chute du vieux quartier de la Marine, dont les habitants respirent mieux. C’est à cet endroit que des milliers d’automobilistes entament quotidiennement leur long “périple” les menant vers la Corniche oranaise. Grâce à l’apport de ces deux tronçons routiers, un désengorgement quantitatif a été opéré au niveau du tunnel du port de pêche d’où partent des milliers de véhicules.

Source : liberte-algerie.com


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza