Alger la Blanche

Des projets pour Sidi M’hamed

 
Dans le souci de redonner une meilleure image à leur commune, et par là même embellir ses axes et ses quartiers, les responsables de la circonscription de Sidi M’hamed s’attellent, depuis quelques mois, à un travail de fourmi. Pour ce faire, un plan de réaménagement a été lancé dans ce sens.
Posté le jeudi 21 juillet 2005.

Il s’agit, en plus de la réalisation du jet d’eau à la place du 1er-Mai, de l’élargissement de l’entrée de l’hôpital Mustapha qui sera dégagée sur 10 mètres à l’intérieur même de l’établissement suivi d’un plan de circulation. Il est prévu, également, d’autres chantiers, touchant les grands axes : Belouizdad, Hassiba-Ben-Bouali , Aïssat-Idir. Concernant l’axe Belouizdad, plus précisément les Arcades, l’équipe se fait un point d’honneur de mettre en valeur la beauté de la pierre, le matériau choisi à l’époque pour ériger la construction. Cachée malheureusement par des couches de peinture. Le président de la commune ainsi que son équipe œuvrent pour retrouver les fresques réalisées sur les plafonds et les façades. L’éclairage sera également renforcé. L’hygiène est l’une des préoccupations majeures de la commune.

A ce titre, nous explique le président, une réunion a eu lieu, regroupant les commerçants de cette artère, “dont l’objet était de les sensibiliser à entreprendre des travaux de ravalement des façades. Sur le même axe, nous avons également inscrit des travaux de réaménagement de Zanzibar. Ainsi la station-service, fermée depuis quelque temps, se transformera en un showroom, avec une installation Naftal moderne”. L’ancien siège de l’APC, un hôtel à l’origine, retrouvera pour sa part sa fonction initiale, un hôtel communal. Sur son prolongement, plus précisément au chantier Belhafaf et Ghozali, mis en veilleuse depuis plus de dix ans, d’autres projets redémarreront. Belcourt va aussi se réapproprier ses deux salles de cinéma Caméra et le Musset. Sur l’axe Aïssat-Idir, du jet d’eau vers El-Idrissi, la première étape de réaménagement de ce grand boulevard a été déjà lancée. Ainsi le bassin qui faisait le bonheur des enfants des cités avoisinantes renaîtra de ses cendres avec, en prime, un parc d’attractions, tout ce qu’il y a de moderne et un terrain polyvalent.

La deuxième partie du projet verra l’extension et la réalisation d’une salle de sports, qui remplacera la salle des fêtes. La station de bus Aïssat-Idir disparaîtra à son tour. A la place, sera érigé un centre des affaires bâti sur un pont. L’axe Hassiba-Ben- Bouali, direction Maurétania, compte aussi dans ces projets de réaménagement. Un concours d’idées sera lancé à cet effet. La place de la Libertéde- la-Presse, dont les travaux ont déjà été entamés, sera livrée le 3 mai prochain, date-anniversaire. La stèle, fin prête, mesure quatre mètres, et sera mise en évidence. “Deux points de vente très symboliques sont prévus : des fleurs et des journaux”, nous précise M. Bourouina. Le boulevard Bobillot récupérera, pour sa part, sa forêt. Les bidonvilles qui la peuplaient (ils n’existent plus depuis une année) seront remplacés par des arbres. Quant aux voûtes abandonnées depuis des lustres, elles feront, elles aussi, l’objet d’un réaménagement. Les marchés Ali- Mellah, Ferhat-Boussaâd (Meissonier) et Réda- Houhou (Clauzel) ne seront pas en reste. Ainsi, le bazar du marché Ali-Mellah disparaîtra pour laisser place à la construction d’un bâtiment de trois niveaux.

Les habitants du quartier Ferhat-Boussaâd renoueront avec la culture et le cinéma, en redécouvrant la salle Sierra-Maestra, récupérée par l’APC. Les travaux de rénovation ont déjà démarré. La salle Afrique fera, elle aussi, l’objet d’un travail de relooking. Tous ces projets ont été confiés, faut-il le souligner, à des bureaux d’étude, et ce, suite à différents avis d’appel d’offres. Il s’agit du Caurat, Harchaoui, Amriou, Draï et Benfekhar.

Source : lesoirdalgerie.com


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza