Alger la Blanche

L’équipage de Discovery vérifie l’étendue des dégâts

 
L’équipage de Discovery a utilisé vendredi une perche équipée de scanners laser pour observer l’importance des dégâts provoqués lors du décollage de la navette américaine et un responsable de la Nasa a dit s’attendre à des réparations rapides.
Posté le lundi 1er août 2005.

"Nous ne pensons pas que ce problème va durer", a déclaré Michael Griffin, un responsable de l’agence américaine.

Lors du décollage de Discovery, mardi, un morceau de mousse isolante est tombé du réservoir extérieur.

L’incident n’était pas sans rappeler celui qui avait causé la désintégration en vol de la navette Columbia, le 1er février 2003.

Un bloc d’isolant d’environ 750 grammes, tombé lors du décollage, avait causé une fissure dans l’aile gauche de l’appareil. L’air chauffé à plus de 1.300°C s’y était engouffré après la rentrée dans l’atmosphère, pulvérisant l’appareil et tuant les sept astronautes à son bord.

"C’est à notre grande surprise que nous avons appris que nous avions perdu un important débris du réservoir extérieur", a déclaré Eileen Collins, le commandant de Discovery. "Nous ne nous y attendions pas".

"Je ne crois pas que nous devrions continuer de voler, à moins que nous fassions quelque chose pour éviter que cela ne se reproduise."

La navette s’est arrimée jeudi à la Station spatiale internationale (ISS), à plus de 350 km de la Terre. Vendredi, l’équipage de Discovery a utilisé le bras robotique de la navette pour observer au laser les zones endommagées.

Les ingénieurs de la Nasa pensent que la navette est en état de rentrer sur Terre le 7 août mais ils attendent davantage d’information quant à la taille et la profondeur des six zones endommagées, a déclaré Phil Engelauf, un des responsables du programme.

L’équipage de Discovery se préparait en outre à effectuer la première des trois sorties dans l’espace prévues pendant ce vol. Les astronautes Steve Robinson et Soichi Noguchi doivent sortir de la navette samedi à 8h44 GMT pour une durée de six heures.

La Nasa a annoncé mercredi la suspension de son programme de lancement de navettes tant qu’elle n’aura pas résolu les problèmes de sécurité sur ses vols.

Par Reuters


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza