Alger la Blanche

Cinéma : un festival européen à Alger

 
Alger abritera du 18 au 27 janvier la première édition du festival du cinéma européen, un point de départ pour la relance des rendez-vous cinématographiques.
Posté le mardi 17 janvier 2006.

« Après le succès de la dernière édition du Festival culturel européen en Algérie, il nous a semblé naturel d’imaginer un autre événement qui puisse être aussi populaire, à savoir le premier festival du film européen », a déclaré Lucio Guerrato, ambassadeur, chef de la délégation de la commission européenne en Algérie, lors d’un point de presse animé dimanche à l’hôtel El-Aurassi. « Ce premier festival sera une occasion pour le public algérois de découvrir les derniers succès du cinéma européen et de les apprécier dans leur diversité », ajoute-t-il.

Ce festival du cinéma propose, en effet, des productions inédites, des films sélectionnés pour les rencontres et compétitions internationales (telles que Cannes, Venise, Berlin, Locarno) et qui y ont été récemment primés et offre, par ailleurs, un panorama du cinéma européen, une découverte pour le public algérois.

« Autant de films qui nous feront rire, rêver, qui devraient nous émouvoir, qui nous montreront surtout à quel point les héros de ces films, européens, vivent parfois des réalités très proches de celle que nous pouvons vivre, nous Algériens », souligne Mohamed Latrèche, directeur artistique du festival et l’un des responsables de Sora Production partenaire du festival. « C’est sans doute l’une des preuves de l’universalité du cinéma, outil de rapprochement des peuples et des cultures », ajoute-t-il avant de conclure : « Ce festival aura à cœur de mettre en valeur cette vertu du cinéma. »

Outre la projection d’une vingtaine de longs-métrages, le festival propose un programme consacré aux courts-métrages. « Dans l’esprit d’ouverture et de dialogue qui caractérise désormais nos rendez-vous culturels, nous avons également réservé une place aux courts-métrages méditerranéens », déclare Lucio Guerrato. « Les plus jeunes ne seront pas oubliés non plus, puisque plusieurs séances sont prévues pour un public à partir de 3 ans afin de les habituer au cinéma », explique-t-il. Et d’annoncer que ce festival augure d’autres exercices culturels.

A souligner que les projections de films à la salle Ibn Zeydoun (Riad el-Feth) seront programmées à raison de trois séances par jour : celles de 13h et de 16h30 seront réservées au public et seront symboliquement payantes, alors que la séance de 19h, elle, sera réservée aux invités.

Source : infosoir


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza