Alger la Blanche

Cevital lève 8 milliards de dinars sur le marché obligataire

 
Le groupe Cevital est le premier groupe privé à entrer sur le marché obligataire après avoir réussi, hier, lors d’une séance d’adjudications à l’hôtel El Aurassi, à lever un montant de cinq milliards de dinars auprès de 9 investisseurs institutionnels.
Posté le mardi 17 janvier 2006.

Ces fonds serviront à financer une partie de son plan d’investissement de plus de 90 milliards de dinars entre 2005 et 2010, l’autre partie étant financée principalement par les fonds autogénérés par l’entreprise. Cevital, qui a obtenu le 21 décembre dernier le visa de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (COSOB), a été accompagnée dans cette opération d’émission par le Crédit populaire d’Algérie (CPA) en tant que banque chef de file et courtier accompagnateur, et par l’expertise en ingénierie financière du cabinet d’études Strategica.

Les neufs investisseurs institutionnels qui ont souscrit à cet emprunt sont le CPA, la CNEP- Banque, la Banque extérieure d’Algérie (BEA), la Banque nationale d’Algérie (BNA), Société Générale Algérie, la Compagnie algérienne d’assurances et de réassurance (CAAR), BNP-Paribas El Djazaïr, la BADR et la Compagnie algérienne des assurances transports (CAAT). En fait, 500 000 obligations ont été émises, chacune au montant de 10 000 dinars et réparties en deux tranches d’obligations.

La première tranche comporte 293 000 obligations sur 5 ans, au coupon de 3,75% et au taux de rendement sur prix moyen de 3,67%. Des obligations échéant le 18 janvier 2011 et remboursables par anticipation au bout de la 3ème année (2009). Cette tranche a reçu une offre de 2,93 milliards de dinars pour une offre globale de 3,480 milliards de dinars. La seconde tranche compte 207 000 obligations sur 6 ans, au coupon de 4% et au taux de rendement sur prix moyen de 3,8%.

Ces obligations échéant le 18 janvier 2012 et sont remboursables par anticipation au bout de la quatrième année (2010). Cette tranche a reçu une offre de 2,07 milliards de dinars pour une offre globale de 3,02 milliards de dinars. Ces titres seront négociables sur le marché secondaire de gré à gré entre intermédiaires agréés.

Source : lesoirdalgerie.com


A la Une
Algérie
Monde
Economie
Culture
Sports
Sciences
Informatique
Alger
Blida
Boumerdès
Tipaza